Colloque international "Le récit policier en langue arabe" 28-29 Mars 2019

Télécharger le programme complet


Si le crime et le châtiment sont vieux comme le monde, la conscience de la dimension policière proprement dite est récente. Le genre policier arabe est apparu assez tardivement. Cependant, dès la période classique, plusieurs œuvres littéraires manifestent de l’intérêt aux voleurs et aux criminels. En littérature arabe moderne, très nombreux sont les ouvrages qui abordent des affaires criminelles. Toutefois, l’enquête logico-déductive y est quasi absente ainsi que l’enquête judiciaire. C’est surtout à partir des années 2000, que des romans noirs, remarqués par la critique, commencent à voir le jour. 
Une palette de chercheurs internationaux, venus de différents horizons disciplinaires,  susciteront une réflexion et un débat autour de la littérature policière, notamment autour de problématiques liées au crime, à l’enquête, aux institutions policières et judiciaires, aux acteurs du crime, aux modes opératoires, à l’imaginaire et aux discours qui permettent de cerner l’univers policier dans le monde arabe.

Pour en savoir plus : site de l'INALCO

Jeudi 28 mars
Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO)- Auditorium


9h30 Accueil des participants

9h45-10h00 Ouverture du colloque

 

Pannel 1. 10h00-12h00.

Présidence de séance : Benoît Tadié

  • -  Mathieu Tillier : « Le juge et l’enquêteur : investigation judiciaire dans l’islam classique » (Sorbonne Université)

  • -  Bilal Orfali : « Courtly Procedure in al-Hamadhānī's Maqāmat and the works of al-Tanūkhī » (American University of Beirut)

  • -  Mohamed Zarrouk : « Ṣūrat al-shurṭī fī kutub al-akhbār » (Sultan Qaboos University)

  • -  Jonathan Guyer : « Toward a Social History of the Arabic Crime Novel » (Harvard University)

 

  • Déjeuner 12h-14h00

 

Pannel 2. 14h00 – 16h00

  • Présidence de séance : Chibli Mallat

  • Benoît Tadié : « Man qatala Layla al-Ḥāyik ? (« Qui a tué Layla al-Ḥāyik ? ») ou l’impossibilité du roman policier » (Université Rennes 2)

  • -  Aram Shahin : « The First Alghāz of Maḥmūd Sālim : the Arabization of an English mystery Series » (James Madison University, Harrisonburg)

  • -  Walid Hamarneh : « Jabrā’s al-Safīnah and Halasā’s al-Su`āl as crime fiction » (University of Richmond)

  • -  Najeh JEGHAM : « L’envers du monde ou la décomposition à l’œuvre. Une lecture du Scalpel (al-Mashriṭ) de Kamāl Riāḥī » (Université de Nantes)

 

Pause 16h00-16h10

 

Pannel 3. 16h10-17h30

  • Présidence de séance : Jokha al-Harthi
  • -  Emily Drumsta : « Dial “meem” for Murder: The Countryside Investigation in Egyptian Fiction, from Tawfīq al-Ḥakīm to Sun‘allāh Ibrahīm » (Brown University)

  • -  Hartmut Fähndrich : « The Limits of Discovery. The constraints of police action in Rajā’ ‘Ālim’s novel Ṭawq al-ḥamām » (Swiss Federal Institute of Technology/ETH)

  • -  Alessandro Buontempo : « Scanning into violence untold: the detective’s voice in Arabic crime fiction » (G. D’annunzio Chieti-Pescara, and University SSML Carlo BO of Rome)

  •  

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

     

Vendredi 29 Mars

Institut du Monde arabe - Bibliothèque de l'IMA

 

  • Pannel 1 : 10h-12h00

  • Présidence de séance : Pierre Bayard

  • -  Xavier Luffin : « Les enquêtes de Makana selon Parker Bilal/Jamal Mahjoub ou les pérégrinations d’un détective soudanais au Caire » (Université Libre de Bruxelles)

  • -  Aziza Benzid et Zineb Moustiri : « Le personnage de l’enquêteur chez Driss Chraïbi : entre authenticité culturelle et modernité textuelle » (Université Mohamed Khider-Biskra)

  • -  Tayeb Bouderbala : « Métamorphose du roman policier algérien et son inscription dans le champ littéraire » (Université Batna 1)

  • -  Angela Daiana Langone : « Le polar marocain : une lecture géocentrée » (Université de Cagliari)

  • Déjeuner 12h00-14h00

 

  • Pannel 2 : 14h00-15h20

    Présidence de séance : Sobhi Boustani

  • -  Heidi Toelle : « Quand chacun s’érige en juge et bourreau : Turāb al-mās d’Aḥmad Murād » (Université Sorbonne Nouvelle)

  • -  Jolanda Guardi : « Le roman policier algérien en langue arabe : Nabaḍāt ākhar al-layl de Nasīma Būlūfa » (Université de Macerata)

  • -  Najla Nakhlé-Cerruti : « Qui a tué Asmahan ? d’Amir Nizar Zuabi : Un récit policier sur scène ? » (Institut Français du Proche-Orient/ IFPO)

  •  

    Pause 15h20- 15h30

  •  

    Pannel 3. 15h30-16h50

  • Présidence de séance : Hartmut Fähndrich

  • -  Gianluca Parolin : « (Un)familiar Detectives. Who Investigates Crimes in Egyptian Television Drama? » (The Aga Khan University)

  • -  Rima Samman : Regards sur le film « le Caire confidentiel » (INALCO)

  • -  Ibrahim Akel : « Sur Ḥukm al-‘adāla (Jugement de la justice), feuilleton radiophonique policier syrien » (Université de Lille III)

  •  

    17h-18h Visite du Musée de l’IMA

  •  

    Rencontre avec les auteurs : 18h30-20h Abdelilah Hamdouchi (Maroc)
    Kamal Riahi (Tunisie)

    Animée par Richard Jacquemond (Université d’Aix-Marseille)

  •  

    DINER : 20h30

Par Katia Ghosn (katia.ghosn-baddoura @ univ-paris8.fr)

intercripol