Cervantes est-il vraiment le seul auteur du Quichotte ?

Les suites de Don Quichotte sont un cas d'école de l'histoire littéraire sur la question de la propriété intellectuelle:  Cervantès clôt la première partie de son roman en annonçant une suite, mais, avant qu'il la publie, un certain Avellaneda fait paraître sa propre version ; Cervantès riposte alors avec sa propre deuxième partie, qui jette explicitement, et dit-on, définitivement, le discrédit sur l'usurpateur.

Fin de l'histoire pour la tradition critique, selon laquelle Cervantès, le vrai génie, seul dépositaire légitime de cet univers romanesque, est parvenu à écraser définitivement la pathétique tentative de son rival moins talentueux. Mais les méandres de la création ne sont peut-être pas si simples...

Intercripol ne saurait se contenter de l'hypothèse Pierre Ménard, proposée par Borges (si séduisante soit-elle), et propose de rouvrir le dossier.

Alors, qui a vraiment écrit Don Quichotte ? Et qui se cache derrière Avellaneda ? 

Par David Alvarez

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

intercripol