Nouvelles contre-enquêtes sur la mort d'Emma Bovary

 

Comme le rappellent les différents rapports d'enquête réunis dans ce dossier, voilà un moment qu'on s'interroge sur le "suicide" d'Emma Bovary.

 

Dans le fameux "livre sur rien", un détective de la fiction peut-il vraiment se contenter d'obéir à l'injonction esthético-policière "Circulez, y a rien à voir" ? 

 

... Pas sûr... 

 

"Est-il exclu qu'Emma Bovary ait été assassinée ?" demandait Pierre Bayard dans l'ouvrage fondateur de la critique policière, Qui a tué Roger Ackroyd ?  

 

 

Dernier d'une longue liste de réécritures transfictionnelles analysées notamment par Christine Marcandier dans cet article de notre partenaire DiakritikPhilippe Doumenc a répondu à ces doutes en romancier en 2007. 

 

 

Il était du devoir d'Intercripol de se pencher sur cette ténébreuse affaire.

 

 

 

 

Dès le symposium inaugural de notre organisation, en 2017 (publié sur Fabula, et constituant le Numéro 00 de notre revue, Sylvie Triaire a défendu l'hypothèse de la culpabilité d'un personnage apparemment en retrait de l'intrigue - qui ne retient d'ailleurs guère l'attention de Doumenc :

 

Si Binet m'était conté... Enquête sur un personnage au-dessous de tout soupçon  

 

Bertrand Bourgeois, co-directeur de la très dynamique branche australienne d'Intercripol, propose aujourd'hui d'explorer une nouvelle piste : 

 

Nouvelle contre-enquête sur la mort d'Emma Bovary... dans l'ombre de Beaumarchais

 

Tous les enquêteurs et toutes les enquêtrices de bonne volonté sont donc appelé.e.s à nous faire part de tout indice susceptible de faire définitivement la lumière sur les zones d'ombre ce sordide fait-divers, que l'indifférence de son auteur pour toute considération extérieure au style a longtemps occultées. 

 

 

 

 

 

 

intercripol