Holmes est un serial killer

9 - Holmes est un serial killer

 

 

             Retour au sommaire des enquêtes à ouvrir

 

Son nom est Holmes. Plus précisément, Herman Webster Mudgett, connu sous le pseudonyme du Dr Henry Howard Holmes (1860-1896). Faux médecin, vrai escroc, authentique affabulateur et macabre inventeur, il est le premier serial killer avéré de l'histoire américaine.

Holmes a avoué - et sera condamné à la pendaison pour - vingt-sept meurtres, mais en aurait commis jusqu'à deux cents, grâce à sa maison, son bras armé, convertie en respectable hôtel à l'occasion de l'exposition universelle de 1893, "château" qu'il a entièrement conçu et équipé, du sous-sol au grenier, comme une véritable usine à tuer, avatar sanglant du productivisme à l'œuvre en cette période d'industrialisation triomphante.

 

Ce cas, comme celui de Jack L'éventreur, avec laquelle il nourrit de nombreuses ressemblances - au point que son arrière-petit-fils, Jeff Mudgett, prétende en 2011, dans son livre Bloodstains qu'il dit avoir écrit d'après les journaux intimes du glorieux aïeul, transmis de génération en génération, qu'ils ne faisaient en fait qu'un -  a évidemment fait couler beaucoup d'encre, et inspiré le monde de la fiction - et à ce titre, mérite qu'Intercripol se penche sur le dossier. 

 

Evoqué par Philip K. Dick dans Valis regained ( L'invasion divine, 1981), romancé par Caleb Carr dans The Alienist (1994), mis en bande dessinée par Henri Fabuel et Henri Le Hénanff (2010), cité dans la série Sherlock (2017), le Torture doctor va occuper en 2019 le devant des écrans dans le prochain film de Martin Scorcese, The Devil in the white city, adaptation du best-seller éponyme d'Eric Larson (2010). Nouvelle collaboration avec Leonardo di Caprio, qui permet au réalisateur, après Le Loup de Wall Street (2013), de poursuivre sa plongée dans le cauchemar du libéralisme à l'américaine.

 

Une pièce passionnante à verser au dossier, parmi toutes les enquêtes consacrées à Holmes : l'essai récemment paru d'Alexandra Midal, La Manufacture du meurtre. Vie et œuvre de H. H. Holmes, premier serial killer américain, zones éditions, 2018. Historienne de l'art, spécialiste du design et de l'aménagement intérieur, celle-ci aborde l'affaire comme un symptôme, la face cachée de nos systèmes modernes, orientés vers l'efficacité standardisée - au risque de la plus effrayante déshumanisation. 

 

Par Caroline Julliot

intercripol