Don Juan a-t-il simulé sa mort ?

Enquête initiée par Romain Bionda, dans l'article "Vérité du drame : lire le texte dramatique", publié en 2017 dans le numéro 181 de la revue Poétique.

 

Retour au sommaire des enquêtes à ouvrir

 le Don Juan de Jean-François Sivadier, au théâtre de l'Odéon (2016)

 

Don Juan aurait-il simulé et mis en scène sa mort ?

Chacun de leur côté, un historien de la littérature (Fernand Hallyn) et un metteur en scène (Jean-Pierre Vincent) ont récemment suggéré qu’il est possible que Dom Juan ne meure pas à la fin de la pièce de Molière, alors que le texte dit explicitement le contraire. Cette hypothèse procède-t-elle d’une infidélité de lecture ? Produit-elle un contresens ? Elle se fonde en tout cas sur une manière de lire les textes dramatiques qui, en France, est encouragée – manière de lire qu’il s’agit d’interroger, et qui explique en partie notre difficulté à nous accorder sur un fait en apparence aussi facile à établir que la mort d’un personnage à la fin d’une pièce de théâtre.

Une hypothèse cohérente avec la duplicité revendiquée du personnage, et son désir de recommencer une autre vie de faux dévot - pourquoi pas, d'ailleurs, sous une autre identité et dans une autre pièce de Molière, Tartuffe.

Une investigation transfrontalière à mener, donc, non seulement en nous appuyant sur les différentes mises en scène de la pièce, mais aussi sur les différentes versions et réécritures du drame.

 

Par Romain Bionda

Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires

intercripol